Vente de la maison

maison

C’est décidé, on casse la tirelire ! On a tourné ça dans tous les sens, mais on pas acheté de bitcoins quand il était encore temps, alors pour financer le projet, pas d’autre moyen que de vendre la baraque !

C’est sûr que ce n’est pas forcément facile de lâcher une chouette maison très bien située dans un charmant petit village, surtout quand c’est pour aller habiter dans 15 fois plus petit et sans isolation ;-). Et puis sentimentalement, on s’attache aux lieux, surtout quand les enfants y ont grandi et quand on a pas ménagé nos efforts pour les modeler à nos goûts. Au final, on a refait toutes les pièces, ajouté un étage, transformé un garage en chambre, aménagé un potager et des massifs, construit une cabane perchée et une terrasse pour profiter des moustiques.

Mais c’est pas non plus la maison la plus fantastique de tous les temps et comme on réfléchissait mollement depuis quelques temps à la vendre, le voyage nous permet de plus facilement nous décider, disons en 6 mois au lieu de 6 ans…

Maintenant, c’est pas la configuration classique dans laquelle on vide une maison pour en remplir une plus grande. Rester un an sans maison, ça implique une remise en cause assez profonde parce qu’il va nous falloir sacrément dégraisser le mammouth pour le faire rentrer chez les copains qui voudront bien nous en garder quelques morceaux au frais (oui, c’est un appel aux m3 disponibles, donc n’hésitez pas :-)).
Pour faire bref, on vend tous les meubles et on trie le reste pour donner, vendre, jeter et quand même garder un peu. Mais l’idée est d’avoir un volume final au moins divisé par 4, tout à fait dans la tendance hype du minimalisme. Vous nous direz que c’était une évolution prévisible après notre basculement végétarien/flexitarien écolo-bobo-bio !

Dans tous les cas, le but est d’avoir fini cette cure d’amaigrissement quelques mois avant le départ, puis d’organiser une grande fête d’adieu pour la maison et d’au-revoir pour les amis, les collègues et la famille, pour ensuite réaliser la vente et s’envoler quelques jours plus tard vers le Canada.

Sur le papier, ça se tient, mais comme on n’aime pas le papier, on a mis tout ça dans des tableaux Excel et des diagrammes de Gantt , c’est quand même plus classe (et ça prend moins de place) !

Par Marc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s