Notre tour du monde des animaux (par Diane)

Au cours de ce voyage, nous avons eu beaucoup de chance car nous avons croisé beaucoup d’animaux. Certains de ces animaux, je ne les connaissais pas du tout parce qu’ils n’habitent pas en France.

Au Canada, nous avons vu beaucoup d’écureuils : les « squirrels » qui habitent dans le pays depuis longtemps et les écureuils gris qui ont envahi leurs territoires. Je m’amusais à appeler ceux-là les « méchants » écureuils. Nous avons aussi vu des baleines, des phoques et des dauphins lors d’une excursion sur le fleuve Saint Laurent. En vélo, j’ai aperçu deux chiens de prairie, mais ma famille n’a pas eu le temps de les voir.

Au Pérou et en Bolivie, nous avons bien sûr vu beaucoup de lamas ! Mais contrairement à ce que l’on dit, nous n’en avons jamais vu cracher. Nous en avons aussi mangé, car c’est un plat courant dans ces pays. Nous avons vu aussi des alpagas, dont on exploite la laine. En Bolivie, nous avons croisé des groupes de vigognes. Ce sont des animaux plutôt élégants, avec un long cou fin, qui ressemblent à des biches mais qui sont de la même famille que les lamas. Nous avons aussi aperçu des nandous, cousins de l’autruche. Et en descendant les Andes, j’ai aperçu dans le ciel des condors.  Mais surtout, nous avons vu beaucoup beaucoup de chiens ! La plupart sont sauvages et peuvent être agressifs avec les cyclistes ! Je n’ai pas du tout aimé les croiser.

Au Chili, les paysages sont un peu différents, les animaux aussi. En Patagonie, nous avons vu des vautours de différentes espèces :  vautours noirs, condors, vautours aura à tête rouge… On pouvait les différencier en regardant leur taille, la couleur de leurs ailes et de leur tête. Au sud, nous avons vu des manchots ! Plusieurs fois aussi, nous avons aperçu des otaries et dauphins en longeant les côtes. Nous avons aussi vu des guanacos, cousins des lamas. Une fois, nous avons fait une balade sur des chevaux de Patagonie. Ils s’appellent des « criollos ». Ce sont des chevaux solides et musclés, un peu plus petits que la moyenne, capables de résister au climat extrême de la région.

En Nouvelle-Zélande, j’ai eu la chance de voir un bébé kiwi ! Il est né dans un centre de conservation, et il allait être relâché dans la forêt. J’ai appris beaucoup de choses sur la conservation des espèces en Nouvelle Zélande. J’ai d’ailleurs fait un exposé pour ma classe là-dessus. Papa et Maman ont aussi vu des wetas, ces sortes de sauterelles géantes qui n’habitent qu’en Nouvelle-Zélande. Ils sont allés les voir de nuit à la lampe torche dans des trous creusés dans la falaise. Cela ressemblait à des araignées géantes, beurk ! En langue Maori, « weta » veut dire « dieu des choses laides » ! Dans ce pays, il y a aussi beaucoup d’oiseaux, dont certains sont en voie de disparition. Nous avons en particulier croisé le « blue duck » et le « kokako ».

En Australie, nous avons vu des koalas, mais pas de kangourous sauf dans un parc. Ils ont des cuisses très musclées. En vélo, nous avons vu pas mal de groupes de chauves-souris géantes, qui sont aussi très actives le jour. On les appelle là-bas des « renards volants à tête grise » ou encore des megabats. Elles sont impressionnantes car elles mesurent plus de 1,5 m d’envergure ! Nous avons vu aussi beaucoup d’oiseaux comme les cacatoès, les pélicans et les kookaburras.

Au Japon, nous avons vu des biches dans les parcs et des macaques japonais.

En Thaïlande, nous avons vu le long de la route des zébus et des buffles dans les champs, beaucoup de coqs, de poules et leurs poussins près des maisons. Lors de notre baptême de plongée, j’ai vu des jolis poissons colorés et même des petits requins. Comme en Amérique Latine, il y avait beaucoup de chiens sauvages.

En Malaisie, nous avons croisé en vélo beaucoup de reptiles ! Des varans, des lézards, des geckos et des serpents ! Dans un parc à reptiles, j’ai même porté un python sur mes épaules. Leur peau est drôlement agréable !  Nous avons aussi vu beaucoup de macaques sur le bord de la route, dans la jungle ou dans les palmiers à huile. Il y en a même un qui a sauté entre deux arbres, par dessus la route, juste devant nos vélos. Il sont très habiles !

 

Par Diane

Publié dans: Blog

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s